Archives du mot-clé PL21

La laïcité dans tous ses états – Mardi du vivre-ensemble

Mardis vivre ensemble

Le prochain « Mardi du vivre-ensemble » se tiendra le mardi, 7 mai 2019, dès 19h à l’Auberge Le Parasol, 1287 boulevard Saguenay, Chicoutimi, QC sous le thème « La laïcité dans tous ses états ».

Dans le cadre de ses « mardis du vivre-ensemble, le collectif Coexister au Saguenay–Lac-Saint-Jean propose à la population régionale une discussion autour de la question de la laïcité, dans le contexte où le Gouvernement du Québec a déposé son projet de loi 21 « sur la laïcité de l’État ».
Dans l’esprit de la coexistence respectueuse, quatre personnes « mettront la table » en présentant certains enjeux majeurs à partir de leur réflexion personnelle et de leur expérience. Il s’agit de :
– M. Pierre Gilbert, l’un des fondateurs du Groupe de recherches écologiques de La Baie (GREB) et de l’Écohameau de La Baie et qui consacre sa vie à l’écologie humaniste;
– Mme Isabel Brochu, consultante en développement régional et chroniqueuse réputée dans les médias d’ici;
– M. Douglas Schroeder-Tabah, commerçant dans l’arrondissement Jonquière et membre fondateur du collectif Coexister;
– Mme Malika Belal, agente d’accompagnement et d’intégration des familles et de leurs enfants au département service international de la commission scolaire des rives du Saguenay.

L’animation sera confiée à Mme France Fortin, directrice générale de L’IFTP, partenaire de l’événement. Elle comprendra trois parties :
– Les exposés de nos invité.e.s sur le sujet, selon l’angle qui leur est propre.
– Des témoignages et réflexions plus spontanés de personnes présentes, complétant ainsi les points de vue des panélistes.
– Un échange avec toutes les personnes présentes.
L’organisme Devenir Présent est également partenaire pour la présentation de cette activité. Fjord Jeunesse soutient financièrement sa réalisation.

Pour information : Jocelyn Girard, 418-543-2006 p. 243

 

Site web de L’IFTP: http://www.iftp.org

Site web de Devenir présent : http://www.devenirpresent.org

Laïcité: choisir de rassembler

Lettre ouverte

Mardis vivre ensemble

Pour les membres du Collectif Coexister au Saguenay—Lac-Saint-Jean, il ne fait aucun doute que l’État québécois est devenu laïque depuis la Révolution tranquille. Côtoyant des personnes d’horizons variés, que ce soit pour leur origine, leur culture, leur religion ou tout autre particularité, le Collectif ne perçoit pas d’urgence à légiférer sur les « signes religieux » au point d’en proscrire le port de manière drastique et étendue. Plutôt que des interdits qui propagent un sentiment antireligieux, il nous semble que certaines balises visant à promouvoir le vivre-ensemble auraient pu généralement s’avérer suffisantes.

Nous estimons que les positions extrêmes fortement médiatisées face au projet de loi 21 ont pour conséquence d’exacerber les différences et la crispation identitaire au lieu de consolider le vivre-ensemble. Le climat social en est perturbé au point où les positions plus nuancées ne parviennent pas à jouer leur rôle de modération. Un projet de loi sur un tel enjeu de société devrait favoriser le plus grand consensus. La loi qui sera adoptée au terme du processus et son application ne devraient pas nourrir le sentiment d’exclusion ni la stigmatisation chez certaines minorités culturelles.

Or, nul besoin d’évoquer les attaques que s’adressent réciproquement les parties adverses pour saisir que la sérénité nécessaire à un tel débat est fragilisée. Cette situation a ses effets au sein de la population régionale, sur les réseaux sociaux et dans des lieux publics, allant parfois jusqu’à des gestes d’intimidation inacceptables. Ces nouvelles tensions sont entretenues par des compréhensions antagoniques de la notion de laïcité.

Nous vivons pourtant dans une région paisible où des groupes de la société civile et des instances publiques prennent les questions d’immigration et d’intégration au sérieux. Des initiatives pour une meilleure cohésion sociale se développent. Une coordination des actions pour le vivre-ensemble progresse vers l’élaboration de stratégies positives d’intégration.

Nous souhaitons vivre dans un Québec où les droits de chaque citoyen et citoyenne sont plus facilement accordés et défendus que limités et brimés. Nous comprenons que les interdits sont nécessaires pour assurer la sécurité publique. Cependant, nous ne voyons aucune urgence à user de mesures répressives qui contredisent des principes intrinsèques à la laïcité, à savoir la neutralité de l’État envers toutes les religions, la non-discrimination (égalité de traitement) à l’endroit des personnes, peu importe leurs croyances religieuses et, bien entendu, la liberté de conscience et de religion.

Le Saguenay—Lac-Saint-Jean a attiré aux XIXeet XXesiècles des « migrants » provenant de plusieurs localités du Québec et peu à peu d’ailleurs. Les pionniers avaient à cœur de créer « un royaume » qu’ils ont érigé sur une solide fraternité afin d’aménager le territoire et les milieux de vie pour en faire l’objet de notre fierté collective. Nous pourrions nous laisser inspirer par un tel esprit du vivre-ensemble en vue de bâtir notre avenir commun et en repoussant ce qui peut conduire à l’isolement et au repli. C’est pourquoi nous appelons les élu.e.s de la région, les divers groupes et toutes les personnes de bonne volonté à travailler avec plus de détermination pour favoriser les rapprochements et l’inclusion des individus et des familles qui choisissent de venir cohabiter avec nous sur ce magnifique territoire, avec ou sans loi sur la laïcité.

Ont signé : Réjean Bergeron, Marie Fall, Jocelyn Girard, Jayanta Guha, Mylène Renaud, Douglas Schroeder-Tabah, Emmanuel Trotobas, Stephen Whitney

_________________________________________

Pour information: Jocelyn Girard,  418-543-2006, p. 243